Concert de printemps 2013

Affiche du concert

Lieu : Halle aux Grains de Blois

Date : 14 avril 2013

La deuxième partie est assurée par l’Orchestre de la Vallée de Chinon.

Première partie (Harmonie de Blois)

Danzon Cubano

Aaron Copland
arr. R. Mark Rogers

Né à Brooklyn (New York) en 1900 de parents émigrés russes, Aaron Copland étudie d’abord le piano, puis décide à 15 ans de devenir compositeur. En 1921, il se rend en France pour prendre des cours au Conservatoire Américain de Fontainebleau avec Nadia Boulanger. De retour aux États-Unis en 1924, il entame une triple carrière de pianiste, compositeur et chef d’orchestre. Il affectionne particulièrement les sonorités typiques de son pays, comme le jazz, ce qui lui vaudra même un scandale avec son « Concerto pour piano et orchestre » en 1927. Couronné de multiples prix (dont le prix Pulitzer et un Oscar pour la musique du film « L’héritière »), ses œuvres illustrent parfaitement la musique américaine, comme celle de son ami Léonard Bernstein.
Son œuvre compte plusieurs symphonies, concertos, ballets et musiques de films.
D’abord écrite pour deux pianos, c’est à partir d’airs populaires latino-américains qu’il a composé la pièce Danzon Cubano en 1942.


Concerto pour cor n°1
Soliste : Maxime Lekeux

Richard Strauss
arr. John Boyd

Compositeur et chef d’orchestre allemand, Richard Strauss (1864 – 1949) a grandi dans une atmosphère musicale. Fils d’un corniste renommé, il a appris le piano dès l’âge de 4 ans, le violon dès 6 ans et a étudié la composition et l’instrumentation dès 11 ans.
Il n’avait que 17 ans lorsqu’il a créé sa symphonie en ré mineur à l’Opéra de Munich.
Directeur de la musique de la cour du Grand-Duché de Meiningen à seulement 21 ans, il a composé en 1888 son premier chef d’œuvre, « Don Juan ». Tout en assumant les charges de chef d’orchestre à Weimar, Munich, Berlin et de Directeur de l’Opéra de Vienne, il n’a cessé d’enrichir son œuvre en abordant tous les genres : opéra, poème symphonique, concerto, symphonie, ballet… Sa précocité et son exceptionnelle longévité lui ont permis de produire une œuvre riche et diverse, où l’instrumentation exigeante se met au service de l’expression.

Il a écrit deux concertos pour cor et orchestre, composés aux deux extrêmes de sa vie, à 60 ans d’intervalle. C’est à l’âge de 19 ans qu’il compose le Concerto n°1 pour cor, pièce qu’il dédie à son père, cor solo de l’opéra de Munich et de l’orchestre de Bayreuth reconnu comme un des meilleurs cornistes de son époque. Ce concerto romantique à l’exécution complexe comprend de grandes lignes mélodiques permettant au soliste d’exprimer toute la virtuosité de son instrument.

Maxime LEKEUX
Né en 1985 dans une famille de musiciens, Maxime LEKEUX a débuté le cor et la percussion à l’âge de 6 ans à l’école de musique de Vendôme. Il a travaillé les deux instruments en parallèle pendant une dizaine d’années, mais c’est au cor qu’il s’est distingué le plus rapidement en obtenant plusieurs prix.
Titulaire d’un Baccalauréat TMD (Technique de la Musique et de la Danse), il a obtenu son prix régional à l’unanimité au Conservatoire National de Région de Tours ainsi qu’un prix d’excellence au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison dans la classe de Jean-Michel VINIT.
Entré au CNSM de Paris dans la classe d’André CAZALET, il s’est perfectionne au sein de plusieurs orchestres prestigieux tel que l’Opéra National de Paris, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille, l’Orchestre de Chambre de Cannes, ou encore l’Ensemble Orchestral du Loir-et-Cher.
Fort de toutes ses expériences, Maxime a travaillé à plusieurs reprises avec Jean-Jacques JUSTAFFRE, cor solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Cette rencontre lui a ouvert d’autres portes dans le monde de la musique, celui de la musique de variété notamment, et lui a permis d’intégrer l’orchestre de Jean-Jacques JUSTAFFRE (le GOJJJ) et de parcourir le monde.
Maxime Lekeux est actuellement 3ème Cor Solo à l’Orchestre Symphonique de l’Aube.


Sinatra !
Come fly with me – Witchcraft – That’s life – Fly me to the moon

arr. Stephen Bulla

L’américain Stephen Bulla est né en 1953 et a découvert la musique dès son plus jeune âge. Après avoir étudié le piano et les cuivres il a fait ses études au Berklee College of Music de Boston où il a obtenu ses diplômes d’arrangement et de composition en 1976.

Intégré en 1980, il est toujours l’arrangeur attitré du U.S. Marine Band. À ce titre, il est chargé de composer des musiques de concert et de cérémonie dans des styles variés et pour diverses formations. Ses compositions sont interprétées lors d’événements auxquels participe le Président des États-Unis ainsi que lors de visites de dignitaires étrangers. Ayant gardé un intérêt particulier pour la musique militaire depuis l’enfance, il compose aussi pour des orchestres militaires et des brass bands.

Il a également créé plusieurs musiques de campagnes publicitaires et en 1990 il s’est vu décerner le prestigieux prix ADDY Awards pour le meilleur spot TV musical. Récemment, il a composé la musique de la série Century of Flight, diffusée sur Discovery Channel.

Parmi ses pièces pour ensembles à vents figure « Sinatra ! ». Cette pièce reprend quatre des plus grands standards du crooner américain, Francis Albert Sinatra, plus connu sous le nom de Franck Sinatra : « Come fly with me », « Witchcraft », « That’s life » et  « Fly me to the moon ».

Deuxième partie (Orchestre de la Vallée de Chinon)

Orchestre de la Vallée de Chinon

L’Orchestre de la Vallée de Chinon est composé d’une soixantaine de musiciens. Il est le résultat de la fusion de deux orchestres, l’Orchestre d’harmonie de la Rive Gauche de la Vienne et l’Orchestre d’harmonie municipale de Chinon.
Il s’agit d’une jeune formation régie par une association qui porte le même nom et qui a vu le jour le 07 août 2010.
Cet ensemble instrumental a déjà de nombreux concerts à son actif et de nombreux projets l’attendent en Allemagne, en Italie, dans le Nord de la France, à Pornic ou encore dans les grandes salles de la région.

Après une longue période de co-direction, la direction musicale est maintenant assurée par David CHRETIEN, professeur de tuba et directeur de l’Ecole de Musique Intercommunale de Sainte Maure de Touraine. Ce diplômé du conservatoire de Rennes se produit régulièrement en tant que Tuba solo au sein du Brass Band EXOBRASS. Particulièrement actif dans le monde des cuivres et plus spécialement du tuba, il s’investit dans le développement de cet instrument en encadrant de nombreux stages et en œuvrant pour le bon déroulement du concours national de tuba de Tours. Enfin, il multiplie les projets de rencontres et de créations ainsi que les expériences musicales insolites en mêlant différentes esthétiques artistiques.


Proud and brave

Anne-Laure Guenoux

Anne-Laure Guenoux est une musicienne intervenante en milieu scolaire formée à l’écriture et à l’arrangement dans les conservatoires de Tours et du Mans. Actuellement au conservatoire à rayonnement départemental de Laval, elle écrit et arrange régulièrement des pièces sur demande.


The white tower

Otto Schwarz

Otto Schwarz est un trompettiste et compositeur autrichien. Actuellement, il compose pour le cinéma, la radio et la télévision autrichienne. C’est à la demande de ses amis qu’il crée en 1996 ses premières œuvres pour orchestre à vent. La pièce « The white Tower » a été commandée pour commémorer le 45ème anniversaire de la « daadetaler knappenkappelle » à Westerland, en Allemagne. La première a eu lieu le 14 novembre 2010.


Circus scenes

Andrew Pearce

Violoncelliste responsable du programme de musique de chambre et professeur de violoncelle au conservatoire de Vancouver depuis 1989, Andrew Pearce est également membre de l’orchestre symphonique de Boston depuis 1997.


Cossack folk dances

Franco Cesarini

Franco Cesarini est un compositeur et arrangeur suisse. Il enseigne actuellement la direction d’orchestre au conservatoire de Zurich et dirige l’orchestre philharmonique de Lugano ainsi que l’orchestre philharmonique de Balerna. Très sollicité en tant que membre de jury, il est polyvalent et son œuvre compte à la fois des pièces pour orchestre d’harmonie et brass band, des compositions pour ensembles de musique de chambre, pour divers instruments solo, pour chœurs ou orchestres symphoniques.

Final (HdB + OVC)

Jazzimut

Marc Jeanbourquin

Né en 1977, Marc Jeanbourquin prend des cours de solfège dès l’âge de 5 ans, puis de piano au conservatoire de Delémont. Parallèlement, il apprend la trompette, l’euphonium, puis le trombone. Il a enseigné le français, la musique et l’allemand pendant 8 ans au Collège de Delémont et est directeur de l’école secondaire Ste-Ursule de Fribourg depuis août 2010.
Après avoir suivi des cours de direction et dirigé divers ensembles, il s’est perfectionné dans ce domaine et a obtenu son certificat de direction d’orchestre à vent au conservatoire de Fribourg en 2010.
Actuellement, il dirige la Musique Militaire de Rougemont et participe à divers Master-Class de direction.
En 2009, un an à peine après avoir pris la direction de l’ensemble de cuivres suisse « Azimuts Brass », il compose pour cet ensemble « Jazzimut ».

Pour achever ce concert nous vous proposons cette pièce caractérisée par une introduction festive contrastée par un thème plus lyrique, par quelques mesures de style rock amenant peu à peu un motif solidement disco ainsi que par une reprise en fanfare de l’introduction pour un final pétillant !

Photos disponibles :

Harmonie de BloisHarmonie de BloisHarmonie de BloisHarmonie de BloisHarmonie de BloisHarmonie de BloisHarmonie de BloisFinal d'ensemble avec les deux HarmoniesFinal d'ensemble avec les deux HarmoniesHarmonie de BloisFinal d'ensemble avec les deux HarmoniesFinal d'ensemble avec les deux Harmonies

Articles de presse (© La Nouvelle République  -  La Renaissance du Loir et Cher  -  30 jours) :